Une organisation non gouvernementale internationale a publié une séquence vidéo lundi, prise le jour de la Nakba, qui montre prétendument deux Palestiniens se faire tirer dessus par l’armée israélienne en Cisjordanie jeudi dernier.

La vidéo de surveillance, publiée par la division de la Palestine de la Défense pour les Enfants, commence par des images, horodatées à 13h38, d’affrontements près d’une station-essence à l’extérieur de la prison d’Ofer, dans lesquelles un groupe de Palestiniens courent pour se mettre à l’abri et l’un d’eux lance une pierre.

Les images suivantes, horodatées à 13h45, semblent montrer un Palestinien se faire tirer dessus alors qu’il se promène près de la station-essence, après l’apaisement des affrontements.

Un deuxième Palestinien semble s’être fait tirer dessus à 14h58, après quoi les gens se sont précipités à la station-essence pour l’aider, suivis par les cameramen.

La vidéo nomme les deux morts, Nadeem Siam Nawara, 17 ans, et Mohammad Odeh Mahmoud, 16 ans. Aucun des deux ne semblait être armé.

Un Palestinien interviewé dans la vidéo explique que, au moment de la fusillade, personne ne jetait de pierres et les jeunes s’étaient déplacés derrière la station-essence.

Il a ajouté qu’il avait entendu quatre coups de balles réelles et qu’il était sûr qu’ils provenaient en direction du terrain à l’est de la prison.

L’armée israélienne n’a pas nié l’authenticité du clip, mais déclare qu’il avait été modifié d’une manière qui ne reflète pas les événements de jeudi.

Elle enquête toujours sur les circonstances de la mort des jeunes.

« Jeudi dernier, il y avait un certain nombre de manifestations violentes en Judée-Samarie. Dans la zone de Betunia, une manifestation violente a eu lieu, impliquant près de 150 Palestiniens, avec des incidents tels que des pneus brûlés et des jets de pierres », a indiqué l’armée dans un communiqué mardi après-midi.

« Les forces de sécurité de la zone ont utilisé des moyens de dispersion d’émeute pour rétablir le calme. Plus tard dans la journée, il a été signalé que deux Palestiniens ont été tués à la suite de ces opérations de sécurité. Une enquête préliminaire a déterminé que les forces de sécurité n’avaient pas utilisé de balles réelles. »

« L’incident fait toujours l’objet d’une enquête. Le clip vidéo diffusé aujourd’hui a été modifié, et ne montre pas l’ampleur de l’événement, ni ne tient compte de la nature violente de l’émeute ».

Les Palestiniens déclarent que les deux hommes avaient été tués par balles réelles.