Un législateur arabe devrait être nommé à la commission des Affaires étrangères et de la Défense dans les prochains jours, dans ce qui serait un exemple rare d’un député arabe servant au sein du puissant corps de la Knesset.

Le député du Meretz, Issawi Frej, qui sera le premier parlementaire arabe à siéger au sein du comité depuis 2006, remplacera la leader du Meretz, Zehava Galon, en tant que législateur. Galon a démissionné de la Knesset le mois dernier.

Frej sera le premier député arabe à siéger à la commission des Affaires étrangères et de la Défense depuis 2006, date à laquelle l’ancien député Taleb el-Sana a brièvement siégé au conseil d’administration, selon le quotidien Haaretz.

La commission des Affaires étrangères et de la Défense est la commission parlementaire ayant le plus d’influence sur toutes les questions relatives à l’armée, aux services de sécurité et à la politique de défense d’Israël.

Les partis arabes ont toutefois traditionnellement évité de demander des sièges au comité, ce qui pèse, entre autres, sur les plans d’attaques de l’armée israélienne contre des cibles palestiniennes en temps de guerre.

Alors que Frej est le principal candidat pour la place vacante au sein du comité, sa nomination pourrait se heurter au consentement de l’Union sioniste, dont l’ancien chef Isaac Herzog a donné l’un des sièges du parti à Galon en guise de geste personnel, selon Haaretz.

Après avoir obtenu la troisième place aux élections de 2015, la Liste arabe unie avait décidé de renoncer aux deux sièges auxquels elle avait droit au sein de la commission et de rechercher à la place des sièges supplémentaires à la commission des Finances.