Un dirigeant juif italien a déclaré qu’il était « honteux » et « inacceptable » pour une boulangerie romaine d’afficher un signe interdisant l’accès aux Roms et aux Gitans.

Il a également souligné que l’acte lui rappelait la discrimination des Juifs avant et durant la Seconde Guerre mondiale.

Le « signe honteux évoque de manière inquiétante la période la plus noire de notre histoire, » a indiqué Renzo Gattegna, le président de l’Union des communautés juives italiennes, dans un communiqué.

« Même si cet incident est isolé, nous ne pouvons pas, en tant que Juifs italiens, garder le silence face à de tels actes racistes. »

Il a décrit le fait comme « une offense à la mémoire et une discrimination inacceptable et irresponsable contre une minorité, » et a exprimé son soutien à la communauté rom.

Le panneau, qui dit : « Les gitans sont strictement interdits, » a été affiché dans la vitrine d’une boulangerie romaine du quartier Tuscolano, la semaine passée.

Il a été enlevé après qu’un groupe activiste antiraciste ait publié une photo. Le nom et l’adresse de la boulangerie n’y étaient toutefois pas indiqués.