BERLIN — L’éditeur d’un livre scolaire de la capitale allemande a présenté ses excuses pour avoir utilisé une illustration antisémite dans un texte consacré à la crise de l’euro et a fait savoir qu’il enverrait des pages de substitution aux établissements d’enseignement.

Jeudi, Klett-Verlag, basé à Berlin, a également indiqué qu’il cessait toutes les livraisons du livre, qualifiant l’erreur de « grave ».

La page qui viendra remplacer l’illustration pourra être collée et le livre continuera à figurer sur les étagères des écoles allemandes.

Klett-Verlag a expliqué au bloggueur de ‘Vice magazine’ Philipp Frohn que cette « erreur regrettable » serait corrigée dans une prochaine édition, qui ne devrait pas avoir lieu pendant encore plusieurs années.

C’est une image d’illustration qui est mise en cause dans un texte sur la politique appelé « Impulsions 2 ». L’image dépeint l’euro comme une bouche largement ouverte – dans le style de Pacman – sur le point de dévorer l’Europe, avec en surimpression un symbole comportant les mots « Banque Rothschild ».

La notion que la famille de banquiers juifs contrôle le monde en l’orientant en faveur de ses propres desseins « est une théorie conspirationniste antisémite classique dont les Nazis avaient fait usage », a écrit Frohn.

« Le message aux élèves est clair : la force qui dirige cette affaire désagréable est une banque. Une banque juive », a-t-il expliqué.

Le livre a fait appel à l’illustrateur américain célèbre David Dees, dont le travail a été qualifié en 2008 dans un rapport d' »antisémite et conspirationniste » par l’ADL (Anti-Defamation League) basée à New-York.

L’ADL avait noté que Dees, sur son propre site Internet, avait indiqué qu’il espérait que ses images « éveilleraient les consciences sur les assauts commis par les gouvernements pour répondre aux plans de domination des élites affamées de pouvoir ».

Ses illustrations actuelles comprennent des portraits de Hillary Clinton dépeinte comme un zombie ; Donald Trump enchaîné par le cou par une breloque dorée portant les mots « La Fed » et une étoile de David.

D’autres dessins suggèrent également que les tueries de masse dans les écoles sont issues d’une conspiration juive contre la NRA.

Frohn a expliqué que l’éditeur avait réagi avec surprise à ses questions sur la manière dont les illustrations de Dees ont fini par se trouver dans le livre, largement utilisé dans les écoles allemandes depuis 2012.

L’éditeur a répondu qu’après des « débats internes », « l’utilisation de cette caricature est une erreur regrettable » et il a promis de supprimer l’image de la version en ligne « dans les meilleurs délais ».

Mais une nouvelle edition du manuel pourraît ne paraître que dans plusieurs années, a déclaré un porte-parole.
De plus, a ajouté le porte-parole, l’éditeur ne sait plus quel sous-traitant externe a eu la responsabilité de contenu, ajoutant que « nous ne travaillerons plus ensemble ».

« Les livres scolaires doivent aider les élèves à acquérir les outils de lecture des médias », a dit Frohn. « Et dans une époque marquée par une propagande ouvertement de droite, cette aptitude doit être plus importante que jamais ».

L’éditeur a mis un terme aux livraisons du livre et envoyé une page qui viendra remplacer l’autre à toutes les écoles qui utilisent le livre. Il a qualifié cette erreur de « grave ».