Un éditeur s’excuse pour un manuel qui caricature les Juifs et d’autres minorités
Rechercher

Un éditeur s’excuse pour un manuel qui caricature les Juifs et d’autres minorités

Pearson a été vivement critiqué pour avoir affirmé que les patients juifs sont souvent “bruyants et en demande d’aide”

Les infirmières du service d'urgence de l'hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les infirmières du service d'urgence de l'hôpital Hadassah Ein Kerem, à Jérusalem. Illustration. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’éditeur de manuels scolaires Pearson s’est excusé pour la section de l’un de ses manuels d’études de soins infirmiers, selon laquelle les Juifs sont souvent « bruyants et en demande d’aide » pendant les soins médicaux.

La page d’un des chapitres du livre a été vivement critiquée sur les réseaux sociaux, en raison de ses descriptions de la manière dont les Juifs, les Asiatiques, les noirs, les Hispaniques, les Amérindiens et les « Arabes/Musulmans » répondent à la douleur.

Les noirs, par exemple, « signalent souvent une forte douleur », et pensent que « la souffrance et la douleur sont inévitables », peut-on lire. Les Hispaniques peuvent « penser que la douleur est une forme de punition », poursuit le manuel.

La section ajoute que les Juifs « pensent que la douleur doit être partagée et validée par l’autre. »

CN: Racism across the boardThis is an excellent example of how not to be even remotely culturally sensitive. These…

Posted by Onyx Moore on Monday, 16 October 2017

Pearson s’est excusé jeudi sur le site médical Mic.

« Bien que les différences culturelles dans l’approche de la douleur soient un sujet important des programmes médicaux, nous avons présenté cette information de manière inappropriée », a écrit Scott Overland, le directeur des communications de Pearson.

« Nous nous excusons des blessures causées et nous avons supprimé le texte en question des versions actuelles du livre, de ses versions électroniques et de ses futures éditions », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...