Le Premier ministre israélien a dénoncé un récent éditorial publié dans le journal officiel de l’Autorité palestinienne, comparant Israël à l’Allemagne nazie. Benjamin Netanyahu a déclaré que ces propos étaient un obstacle à la paix.

« J’ai bien peur que la presse palestinienne n’utilise en permanence ces références au nazisme, comparant Israël et ses dirigeants aux Nazis, en affirmant que nous partageons les mêmes gènes », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec le président géorgien.

« C’est une façon d’envenimer la situation et cela doit prendre fin. Cette campagne contre Israël doit cesser si nous voulons la paix que nous et nos voisins palestiniens méritons. »

Cette réaction a été provoquée par la publication d’un papier le 22 janvier dans les colonnes du journal de l’Autorité palestinienne Al-Hayat al-Jadida, et traduit par l’organe israélien de surveillance médiatique Palestinian Media Watch.

L’auteur affirme que Benjamin Netanyahu a hérité de gènes nazis et l’a accusé d’avoir recours à des pratiques nazis avec les Palestiniens.

« Est-il possible que Netanyahu ait hérité [des pratiques racistes des Nazis] et du patrimoine génétique de la race aryenne ? » écrit-il. « Au lieu de se démarquer de tout ce qui pourrait lui rappeler le racisme hitlérien, il l’imite et l’utilise contre le peuple de Palestine, ses habitants, sa nation, et même contre les citoyens de l’Etat d’Israël. »

La comparaison entre Israël et l’Allemagne nazie est monnaie courante dans les médias palestiniens. Les dirigeants israéliens ont inlassablement montré du doigt cette pratique et l’ont accusée d’être l’une des causes de la violence palestinienne à l’encontre d’Israël.