L’information vient seulement d’être rendue publique par Ynet : l’Américain Christopher Cramer, âgé de 50 ans, a été retrouvé mort le 15 janvier en Arabie saoudite.

Cramer travaillait pour l’entreprise Kollsman Inc., qui est un sous-traitant de la société israélienne de défense Elbit Systems.

Sa mission en Arabie saoudite consistait à fournir une assistance technique pour la démonstration et la vente d’un système de missile anti-char TOW.

Alors que les autorités saoudiennes affirment qu’il s’est suicidé en sautant du troisième étage de son hôtel à Tabuk, sa famille est persuadée qu’il a été assassiné.

Ses proches affirment que rien n’aurait justifié un suicide et que Cramer a été éliminé, car représentant une menace pour la conclusion d’un important contrat d’armement.

Noah Mandell, ami de longue date de Cramer et avocat de la famille, a déclaré à Fox News que Cramer lui avait confié que « le problème était lié au client qui se plaignait que le système, déjà vendu aux Saoudiens, ne fonctionnait pas. Sa mission en Arabie saoudite était de déterminer si les Saoudiens avaient une utilisation incorrecte de l’armement ».

Il ajoute que le système de missile antichar TOW aurait été saboté avant même l’arrivée de Cramer en Arabie saoudite, afin que l’acquéreur puisse obtenir le remboursement de l’achat des missiles.

Mais selon un porte-parole de Kollsman Inc., les démonstrations de Cramer se seraient déroulées sans accroc. « Tout était pleinement opérationnel », affirme Kollsman Inc, se basant sur une vidéo postée par Cramer.

Mandell affirme avoir reçu des messages de Cramer, expliquant qu’il était en danger et demandant à Mandell de contacter le Département d’Etat américain.

Dans un SMS, Mandell a écrit : « … Je suis à l’hôtel Marakim Tabuk en Arabie saoudite. Je pense que quelque chose va m’arriver ce soir. Merci de contacter le Département d’État américain. »

Dans un communiqué, Elbit Systems a déclaré avoir « reçu un message de Kollsman Inc., sous-traitant de Elbit Systems en Amérique, indiquant qu’un de leur employé, Chris Cramer, était décédé lors d’un voyage d’affaires. Les circonstances de sa mort sont analysées par le département d’Etat américain Nous n’avons pas plus de détails à ce stade. Cramer a travaillé pour notre sous-traitant pendant 12 ans. »