Un ancien employé d’Al-Jazeera America, qui a été renvoyé, poursuit la chaîne pour un environnement de travail hostile qui comprenait « des remarques discriminatoires, antisémites et anti-américaines ».

Selon la plainte déposée mardi auprès de la Cour suprême de l’Etat de New York, Matthew Luke a été licencié en février, 10 jours après qu’il se soit plaint auprès des ressources humaines du comportement de son superviseur, Osman Mahmoud.

Luke a travaillé comme superviseur des médias et à la gestion des archives d’Al-Jazeera America depuis le mois de mai 2013, avant que la chaîne d’information ne soit officiellement lancée. Elle diffuse depuis 20 mois.

Les avocats de Luke cherchent à obtenir 5 millions de dollars en dommages et intérêts compensatoires et 10 millions de dollars en dommages et intérêts punitifs pour les présumées représailles de la société contre Luke suite à ses plaintes contre Mahmud.

La requête accuse Mahmoud, qui a supervisé des opérations de diffusion et la technologie de la chaîne, d’avoir fait des remarques jugées antisémites tels que « celui qui soutient Israël devrait mourir d’une mort atroce en enfer », et a exprimé le désir de remplacer un cameraman israélien par un Palestinien. Il aurait aussi exclu les femmes des courriels et des réunions, selon le site de TVNewser.

Mahmud, poursuite la requête, aurait également remplacé les femmes par des hommes originaires du Moyen-Orient.

Mahmoud, qui a commencé comme un éditeur d’informations sur la chaîne, a réussi à obtenir son poste de supervision parce qu’il avait des liens avec les bailleurs de fonds d’Al-Jazeera America, affirme la requête.

Al-Jazeera a refusé de réagir et affirme que la chaîne ne commente pas les affaires en cours.