Un petit garçon a été tué dans la bande de Gaza mercredi lorsqu’il a touché un obus non explosé qui restait du conflit de cet été avec Israël, indique un responsable palestinien.

Le porte-parole du ministère de la Santé palestinien, Ashraf al-Qidra, précise que Muhammad Sami Abu Jrad, du quartier de Beit Hanoun de la ville de Gaza, a été sévèrement blessé lors de l’explosion et qu’il a été emmené d’urgence à l’hôpital d’Al-Shifra, selon un article de l’agence de presse Maan.

Les médecins n’ont pas été en mesure de sauver sa vie.

Les sources palestiniennes indiquent que les munitions étaient israéliennes et que Jrad est la dixième personne qui décède à cause de ce genre d’incident depuis la fin du conflit entre le Hamas et Israël.

Même si les sapeurs de la police de Gaza nettoient la bande de Gaza pour retirer les restes explosifs de guerre éparpillés dans l’enclave côtière, six personnes ont été tuées au cours du mois d’août et trois autres en septembre, indique l’article.

En août, le reporter de l’Associated Press, Simone Camilli, et son traducteur freelance palestinien ont été tués dans une explosion d’obus alors qu’il travaillait sur un reportage sur les suites de la guerre dans la bande de Gaza.