Un étudiant à l’université druze a été sévèrement battu jeudi près de la gare routière centrale de Jérusalem, apparemment après que les assaillants l’ont entendu parler en arabe. Les agresseurs seraient des juifs coiffés de kippot, selon Ynet.

Tommy Hasson, 21 ans, a raconté qu’une dizaine d’hommes l’ont agressé avec des bouteilles de verre brisé et d’autres objets pointus.

Il a ajouté que les assaillants l’ont d’abord agressé verbalement et ont craché sur lui alors qu’il parlait avec un ami en arabe.

Après l’attaque, Hasson a été transporté à l’hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem, où il a subi un traitement médical d’urgence pour blessures diverses.

Hasson a récemment déménagé à Jérusalem, de sa ville natale de Daliyat al-Karmel située dans le nord du pays, pour étudier la musique. Avant d’être libéré de l’armée il y a trois mois, Hasson a servi dans le bataillon druze Herev et a ensuite été affecté à un poste à la résidence du président.

Le président Reuven Rivlin a appelé vendredi le père de Hasson pour exprimer son soutien à la famille et condamner l’incident.

« Tommy, un Druze qui a récemment terminé son service militaire comme secrétaire militaire du président, est hospitalisé à l’hôpital Hadassah après avoir été roué de coups la nuit dernière, » a écrit Rivlin sur sa page Facebook plus tard vendredi, dans un message accompagné d’une photo de Hasson et de lui-même.

« J’ai parlé à son père ce matin et ne pouvais en croire mes oreilles. Un homme totalement lié à ce pays, attaqué avec une telle violence épouvantable. Nous sommes frères, et nous devons tous condamner un comportement si abject. »

Hasson a été libéré de l’hôpital vendredi. La police a lancé une enquête sur le passage à tabac, mais n’a pas encore localisé les agresseurs.