Un ancien membre du premier gouvernement libyen de transition et ex-leader islamiste radical, Meftah al-Mabrouk Issa al-Dhawadi, était à bord de l’avion militaire médicalisé qui s’est écrasé vendredi avant l’aube près de Tunis, ont annoncé des sources officielles en Libye.

Selon un communiqué du gouvernement, cheikh Dhawadi, ancien émir du groupe islamique combattant libyen (Gicl), interdit sous le régime de Mouammar Kadhafi renversé en 2011, était « malade » et en route pour Tunis pour des soins.

L’appareil s’est écrasé dans la région de Grombalia, à une quarantaine de km au sud de Tunis alors qu’il effectuait un vol entre l’aéroport de Miitiga à Tripoli et Tunis, tuant ses onze passagers.

Le vice-ministre de la Défense, Khaled al-Chérif, qui fut lui aussi un membre du GICL, a annoncé sur sa page Facebook la mort de son ex-leader dans le crash.

Selon un représentant de la protection civile sur le site de l’accident, tout juste avant de disparaître des écrans radar, le pilote a indiqué à la tour de contrôle de l’aéroport de Tunis qu’il avait subi une panne de moteur.