Un ancien secrétaire du gouvernement et un éminent consultant en relations publiques ont été arrêtés, lundi matin, pour être interrogés dans l’enquête en cours sur la corruption présumée liée au parti Yisrael Beytenu.

Deux femmes travaillant dans la fonction publique ont également été arrêtées sur des soupçons de canaliser des fonds gouvernementaux vers diverses causes, en échange d’avantages divers.

La police a déclaré avoir fouillé les maisons et les bureaux des quatre suspects, saisissant des ordinateurs et des documents.

Des responsables ont dit que l’ancien secrétaire du gouvernement, maintenant propriétaire d’un cabinet de conseil en stratégie, est soupçonné d’avoir accepté un pot-de-vin de fonctionnaires gouvernementaux afin qu’il fasse appel à une agence spécifique de relations publiques pour un projet parrainé par le gouvernement.

Le consultant en relations publiques est soupçonné de corruption de fonctionnaires dans le but de gagner des appels d’offres pour des projets gouvernementaux.

Les autorités vont examiner les preuves contre les quatre personnes pour décider, dans le courant de la journée, de les placer ou non en état d’arrestation.

Des sources policières ont affirmé, à la radio israélienne, qu’au moins trois députés de la Knesset – l’un d’eux étant ministre – seraient également interrogés dans les prochains jours.