Un journaliste du quotidien saoudien Al-Jazirah a exprimé lundi son soutien au Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa détermination à s’adresser au Congrès pour aborder la question iranienne alors même que le leader israélien fait l’objet de critiques aussi bien en Israël que de la part des législateurs démocrates.

Dans son article, Ahmad Al-Faraj a écrit que le président Barack Obama est « l’un des pires présidents américains » qui travaillent à la signature d’un accord avec l’Iran au détriment de ses alliés de longue date dans le Golfe.

La campagne de Netanyahu contre cet accord, poursuit-il, est donc justifiée et sert les intérêts des Etats du Golfe.

« Netanyahu va consacrer son discours à exprimer ses objections répétées relatives à l’accord prévu entre l’administration Obama et l’Iran sur son programme nucléaire. Il espère convaincre les membres du Congrès de la justesse de son analyse, ce qui pourrait retarder toute signature », a écrit Al-Faraj dans un texte traduit par l’institut de veille des médias arabes, le MEMRI.

« Le président Obama et son entourage sont vraiment furieux. Non pas du fait que le Premier ministre intervienne sur un sujet important, qui apporterait au président une gloire personnelle, mais du fait que le président de la Chambre [John Boehner] ne l’ait pas consulté auparavant, et Obama considère ce manquement comme une violation du protocole établi », poursuit-il.

Al-Faraj continue en listant les responsables politiques qui ont snobé la visite de Netanyahu et ce, pour diverses raisons.

Al-Faraj s’est ensuite lancé dans une diatribe contre le président américain.

« Obama est l’instigateur des soi-disant « révolutions » dans le monde arabe, et du fait qu’il est l’allié objectif de l’ ‘Islam politique’, mère nourricière de toutes les organisations terroristes dans le monde, et qu’il envisage de signer un accord avec l’Iran, qui sera établi au détriment de ses alliés de longue date dans le Golfe, je dirai que je suis très heureux de l’attitude ferme du Premier ministre Benjamin Netanyahu et de sa décision d’accepter de parler au Congrès américain du danger d’un accord nucléaire avec l’Iran, malgré la colère et la fureur de l’administration Obama. La conduite de Netanyahu va rendre service à nos propres intérêts, à ceux de la population du Golfe, bien plus que la folle conduite de l’un des pires présidents que l’Amérique n’ait jamais élu. Etes-vous d’accord avec moi ?… »