Un professeur de droit franco-palestinien de Naplouse, en Cisjordanie, est détenu depuis une semaine après son arrestation par l’armée israélienne, ont indiqué dimanche les militaires et l’épouse du professeur.

Raëd Abubadawia, 41 ans, est soupçonné de « diffuser les idées du Hamas auprès de ses étudiants » à l’Université nationale Al-Najah de Naplouse, la plus grande université palestinienne, a dit à l’AFP une porte-parole de l’armée.

L’épouse de M. Abubadawia a affirmé, elle, ignorer pourquoi son mari avait été arrêté à leur domicile le 21 septembre. « C’est la première fois qu’il est arrêté par les Israéliens. Son interpellation a été une surprise et je n’en connais toujours pas les raisons », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Depuis mi-juin et l’enlèvement puis l’assassinat de trois adolescent israéliens en Cisjordanie, Israël a lancé une vaste campagne d’arrestations à travers le territoire palestinien.

Israël dit avoir incarcéré dans le cadre de cette enquête environ 400 Palestiniens, dont 300 membres du Hamas, le mouvement islamiste qu’il considère comme une organisation terroriste et auquel il vient de faire la guerre dans la bande de Gaza.

Selon Mme Abubadawia, son mari est emprisonné à Petakh Tikvakh, dans le centre d’Israël, et sa détention a été prolongée jusqu’au 1er octobre.

Diplômé du Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris, M. Abubadawia a trois filles âgées de trois à neuf ans, issues d’un premier mariage et vivant en France.