Un général de brigade a été interrogé mardi, soupçonné d’avoir illégalement réuni un arsenal militaire.

Cet équipement, qui comprend à la fois du matériel tactique et des fournitures civiles, était conservé dans un réservoir de stockage. C’est au cours d’un déménagement des bureaux qu’il a été découvert.

À ce stade, l’armée n’a pas communiqué le nom de l’officier suspecté.

« L’enquête est en cours », a indiqué un porte-parole de l’armée.

On ne connaît pas encore les conséquences pour le suspect et si les allégations portées à l’encontre du général de brigade s’avèrent être vraies.