Deux généraux iraniens de premier plan se sont moqué jeudi des Etats-Unis, en disant que l’option militaire très débattue pour détruire les installations nucléaires de l’Iran était « ridicule », que Washington savait qu’elle ne peut être mise en œuvre et que leur pays « se réjouissait d’une guerre avec les Etats-Unis ».
 
Ce cliquetis de sabre vient au moment où les puissances occidentales se préparent à un autre round de négociations avec l’Iran pour parvenir à un accord pour juguler son programme nucléaire.

Le général Hossein Salami,vice commandant des Gardiens de la Révolution, a déclaré dans une interview à la télévision d’Etat qu’un conflit avec les Etats-Unis ne servirait qu’à mettre en évidence la puissance de l’Iran.

« Nous nous félicitons d’une guerre avec les États-Unis puisque nous croyons que ce sera la scène pour exposer les potentiels réels de notre puissance », a-t-il dit, selon l’agence d’information semi-officielle Fars. « Nous nous sommes préparés aux scénarios les plus périlleux et ce n’est pas une grande affaire ».

Salami a menacé que l’Iran s’en prenne à toute base aérienne utilisée comme rampe de lancement pour une frappe contre son pays.

« Nous mettons en garde les pilotes que leur premier vol [d’attaquer l’Iran] sera leur dernier et que personne ne reviendra sain et sauf », a-t-il averti.

Le commandant des Gardiens de la Révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a émis un avertissement belligérant similaire lors d’une cérémonie dans la ville de Semnan, dans le Nord du pays.

Jafari a estimé que si l’Occident pensait vraiment qu’il pourrait attaquer l’Iran à sa guise, il l’aurait déjà fait; au lieu de cela les puissances mondiales « s’agenouillent » devant notre puissance, s’est-il vanté.

« L’option militaire dont parlent en permanence les Occidentaux est ridicule et ils savent que si une option militaire pourrait produire un résultat quelconque, ils l’auraient déjà utilisée de nombreuses fois, et aujourd’hui, ils ont déplacé leur attention sur d’autres types de menaces et sur le doux front de la guerre », a affirmé Jafari.

« Aujourd’hui, la fierté et la puissance de l’Iran islamique ont fait que les plus grandes puissances matérialistes et militaires du monde s’agenouillent devant la République islamique, » a-t-il proclamé.