BOSTON – Joseph Rosenfeld, 15 ans, passionné de mathématiques juif originaire de la Virginie, a fait le buzz dans les médias au sujet du nombre d’or, après avoir interrogé l’exactitude d’une exposition au Musée des sciences de Boston.

Rosenfeld, un étudiant en deuxième année à l’école secondaire d’Handley à Winchester, en Virginie, s’est retrouvé tout à coup sous les projecteurs des médias, avec une couverture du Boston Globe, du journal britannique le Daily Mail et Fox & Friends, où il a été interviewé mercredi.

Il attire cette attention médiatique inattendue avec philosophie. « Je suis surpris. Je ne pensais pas que quiconque se serait intéressé à ces mathématiques », a-t-il déclaré mercredi à JTA lors d’une conversation téléphonique qui comprenait également son père, Scott Rosenfeld.

Le musée, qui était initialement d’accord avec Rosenfeld, a depuis changé de point de vue mais profite de toute l’attention portée aux mathématiques.

Rosenfeld a été invité à revenir pour une visite spéciale à la nouvelle exposition intitulée « Science de Pixar », a-t-il précisé au JTA.

Lors de sa visite annuelle au musée le mois dernier, Rosenfeld a remarqué des signes moins dans la formule du musée pour le nombre d’or dans l’exposition « Mathematica », développé en 1981 par les designers Charles et Ray Eames.

Le moment rappelle la scène dramatique de « Good Will Hunting », dans lequel un concierge du MIT, incarné par Matt Damon, résout une équation mathématique extrêmement difficile écrite sur un tableau à l’université.

Le nombre d’or, un chiffre spécial qui équivaut approximativement à 1,618. On raconte qu’on le retrouve à travers l’histoire, l’art, la géométrie, la nature et l’architecture, et remonte aussi loin qu’au Parthénon grec, les pyramides égyptiennes et les œuvres de la Renaissance de Léonard de Vinci, ainsi que les architectes modernes.

Après avoir vérifié sur certains sites Web et pris une photo, Rosenfeld a laissé une note qui a été suivi par un e-mail.

Le musée a répondu rapidement – en reconnaissant dans un premier temps qu’il y avait une erreur. Mais mardi, il a publié une déclaration confirmant que l’exposition était exacte.

« Ce n’est pas du tout surprenant que cet élève entreprenant ait remarqué les signes moins parce que la façon dont le musée présente le ratio d’or dans son exposition est en fait moins fréquente – mais non moins précise. C’est excitant que les gens à travers le pays parlent des mathématiques et de la science et que, dans le processus, nous ayons appris quelque chose aussi. Écoutons-les pour l’éducation STEM et pour Joseph Rosenfeld ! », a indiqué le communiqué.

Le mathématicien Ira Gessel, un professeur de mathématiques à l’Université Brandeis, ne voit pas pourquoi on fait toutes ces histoires. Dans un courriel adressé au JTA, il a dit qu’il est d’accord avec la déclaration du musée et que la formule dans leur exposition est correcte.

Rosenfeld, un membre du comité consultatif de la jeunesse au Musée Sheandoah Valley Discovery dans sa ville natale, a déclaré qu’il comprend maintenant que les deux formules sont correctes et que l’exposition utilise la formule la moins commune.

Scott Rosenfeld a indiqué au JTA que la famille, des membres de la congrégation Beth El à Winchester en Virginie, a beaucoup voyagé et a visité Israël et l’Inde du Sud. Joseph a particulièrement apprécié sa visite à Jérusalem, a-t-il précisé.

Les amis de Joseph ont été pour le féliciter, mais à part quelques interviews en plus des médias, il ne s’attend pas à d’autres modifications pour cet été. Pas contre, a-t-il ajouté, « je suis définitivement impatient d’aller à l’exposition Pixar ».