Les membres d’un groupe de punk-rock hongrois ont déclaré qu’ils ignoreraient les plaintes et commentaires antisémites de leurs fans qui souhaitent que le groupe annule son concert à venir en Israël.

Lukacs Laszlo, le bassiste du groupe de rock Tankcsapda, a déclaré que son groupe, qui est populaire dans les milieux d’extrême-droite, jouera en juin à Tel-Aviv malgré les critiques reçues sur les réseaux sociaux depuis l’annonce d’une étape en Israël – une première – dans la tournée européenne du groupe, comme l’a rapporté le site index.hu.

« Toute personne qui nous connaît sait que nous ne sommes pas impliqués dans la politique et l’idéologie », déclare Lukacs.

« En tournée, nous voulons nous produire partout où nous pouvons». A propos d’Israël, il ajoute : « Si Die Toten Hosen, Depeche Mode, Iron Maiden et Metallica y jouent, pourquoi pas nous ? »

Mais certains des fans du groupe ont réagi avec colère face à la nouvelle. Un utilisateur a écrit sur Facebook des insultes ayant trait à la circoncision. Un autre a posté une photo d’une kippa arborant le logo du groupe.

Un troisième utilisateur souhaite que « l’entité créée artificiellement qu’est Israël soit rayée de la surface de la Terre » et a écrit des injures contre les musiciens de Tankcsapda.