Un groupe islamiste lié à Al-Qaïda, Ansar Bayt al-Maqdis, a revendiqué être derrière l’explosion de bus de dimanche dans la ville égyptienne de Taba, tuant 4 personnes en en blessant 13 autres.

Sur son compte Twitter, l’organisation a promis de continuer d’attaquer l’économie, le tourisme et l’armée en Égypte, selon Kol Israël.

La bombe a déchiré le bus qui transportait 31 touristes sud-coréens et leur guide près d’un poste de frontière entre l’Égypte et Israël dans le sud du Sinaï, dimanche 16 janvier.

Les touristes étaient tous membres de la même congrégation chrétienne du comté de Jincheon situé au centre de la Corée du Sud. Ils faisaient partie d’un voyage organisé de 12 jours à travers la Turquie, l’Égypte et Israël.

C’était la première attaque de touristes depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l’armée en juillet. Le coup avait engendré plusieurs manifestations violentes de civils et une vague d’attaques à travers le pays, ciblant principalement les forces de sécurité.

La bombe a explosé à l’avant du bus au poste de frontière de Taba pour passer en Israël, a déclaré le ministère de l’Intérieur du Caire.

Les touristes étaient partis du Caire et attendaient au poste pour passer la frontière et entrer en Israël quand l’explosion s’est déroulée, a précisé le ministère.