Un groupe israélien propose une récompense financière aux citoyens qui tueraient des terroristes palestiniens au moment où ils mènent leurs attaques.

SOS Israel, une organisation fondée par le rabbin Sholom Dov Wolpo pour soutenir les activités d’implantations et informer la population israélienne sur les dangers d’une concession territoriale, a annoncé mercredi qu’il offrirait une récompense à « tous ceux qui élimineraient et neutraliseraient des terroristes qui attaquent les Juifs ».

« Chaque citoyen israélien doit être prêt à tout moment à accomplir ce commandement divin et humain, d’éliminer immédiatement les terroristes qui viennent tuer ou blesser les Juifs. Les terroristes, et en premier lieu ce terroriste négationniste d’Abu Mazen [président de l’AP Mahmoud Abbas], doivent comprendre que blesser les Juifs ne leur apportera rien, et quiconque le fera, rentrera chez lui dans une housse mortuaire ».

Ce n’est pas la première fois que SOS Israel récompense un comportement controversé pendant les périodes de conflit avec les Palestiniens. Déjà en mai, le groupe avait donné 1 800 shekels de récompense et un certificat d’honneur au soldat David Adamov qui avait braqué son arme sur des adolescents palestiniens lors d’une altercation à Hébron.

Le porte-parole de SOS Israel, Shai Geffen, a indiqué au Times of Israel jeudi que son organisation avait déjà distribué des dizaines de milliers de shekels à des Israéliens qui avaient rapidement réagi face à des attaques terroristes à Jérusalem. Les récompenses que les Israéliens peuvent obtenir pour l’élimination d’un terroriste palestinien peuvent s’élever jusqu’à 10 000 shekels.

« Les citoyens doivent-il rester les bras ballants tandis que les terroristes assassinent les Juifs dans nos rues ? », interroge Geffen.

La récente recrudescence des attaques terroristes solitaires ont entrainé une refonte immédiate des protocoles d’intervention. Le ministre de la Sécurité publique, Yitzhak Aharonovitch, a félicité le soldat de la police des frontières qui a tiré et tué le terroriste Ibrahim Al-Akary à Jérusalem la semaine dernière.

« C’est comme cela que je voudrais voir toutes les attaques se finir », a déclaré Aharonovitch. « Un terroriste qui cible les civils doit être tué ».

Ces déclarations ont été vivement critiquées par l’institut de veille israélien des droits de l’Homme, BTselem, qui insiste sur le fait que ce genre de propos encourage la création de groupes d’auto-défense.

« Cette exhortation outrageuse d’un membre du gouvernement à violer la loi pour mener une exécution sommaire doit être condamné, surtout lorsque cela émane d’un ministre responsable de la répression. Le Premier ministre doit clairement souligner l’illégalité des propos du ministre de la Sécurité publique auprès des forces de l’ordre et de la population en général », peut-on lire dans leur déclaration.

Un certain nombre de terroristes ont été arrêtés en vie récemment. Il arrive même, que lorsqu’ils sont blessés, ils reçoivent des soins avant les victimes.

La ministre de la Justice n’était pas disponible pour commenter la valeur juridique de l’offre de récompense de SOS Israel au moment de la publication de cet article.