Un groupe salafiste palestinien basé à Gaza et se réclamant affilié à Al-Qaïda a été placé sur la liste noire américaine des « organisations terroristes étrangères », a annoncé mardi la diplomatie américaine.

Le « Majlis Choura al-Moujahidine dans les environs de Jérusalem » est une coalition de diverses « sous-organisations jihadistes basées à Gaza et qui a revendiqué plusieurs attaques contre Israël depuis sa fondation en 2012 », selon un communiqué du département d’Etat.

Comme c’est la règle, l’inscription sur une liste « terroriste » induit l’interdiction de tout contact et de toute transaction entre cette organisation et des personnes morales et physiques aux Etats-Unis. Les éventuels avoirs sont également gelés.

Le département d’Etat rappelle que le « Majlis Choura al-Moujahidine dans les environs de Jérusalem » a revendiqué des attaques à la roquette en 2013 sur Eilat, une station balnéaire israélienne sur la mer Rouge.

Washington indique aussi que le groupe salafiste a exprimé son soutien en février dernier aux djihadistes ultra-radicaux de l’Etat islamique (EI) opérant en Syrie et en Irak.

Parmi les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza, on trouve des salafistes jihadistes qui accusent le Hamas de faiblesse face à Israël et dans l’application de la loi islamique. Ils revendiquent quelques centaines de membres, souvent des déçus du Hamas et d’autres mouvements, éparpillés entre Jaïch al-Islam, Jound Ansar Allah, Tawhid wal Jihad, Jaïch al-Oumma, Ansar al-Sunna, et la coalition « Majlis Choura al-Moujahidine dans les environs de Jérusalem ».