Le ministère des Finances a découvert jeudi que des pirates informatiques s’étaient infiltrés et implanté un virus dans le réseau informatique du ministère.

Le virus, un virus de type cryptolocker, qui crypte les fichiers et exige une rançon contre leur déchiffrement, a été trouvé au cours des inspections de routine du réseau du ministère.

Les informaticiens du ministère ont résolu le problème et avait qu’il n’y avait pas eu de dommages sur le réseau, a indiqué la Deuxième chaîne.

Bien que le motif derrière le piratage était criminel, des personnes tentaient d’extorquer de l’argent. Cela a servi d’avertissement, car des pirates ennemis pourraient s’infiltrer aussi facilement dans des réseaux gouvernementaux.

Au cours des deux dernières années, Israël a été la cible d’un certain nombre de cyber-attaques. Les fonctionnaires déclarent que les pirates affiliés au Hezbollah et au gouvernement iranien étaient derrière certaines des tentatives d’infiltration.