Un haut cadre du Hamas, Khalil al-Haya, a appelé jeudi à Gaza à enlever des Israéliens pour pouvoir ensuite les échanger contre des Palestiniens incarcérés dans les prisons de l’Etat hébreu, dans un discours à l’occasion de la journée des prisonniers.

« Nous disons à l’ennemi sioniste : vous êtes tous une cible pour nous et pour la résistance, nous vous combattrons jusqu’à nous débarrasser définitivement de vous et nous ferons autant de prisonniers que possible pour libérer nos héros », a lancé ce membre du bureau politique du Hamas, qui tient toujours le pouvoir dans la bande de Gaza.

« Nos hommes, nos femmes, nos enfants pensent tous à enlever vos soldats et vos colons où qu’ils se trouvent », a-t-il poursuivi devant des centaines de Palestiniens rassemblés à l’occasion de la journée des prisonniers, célébrée chaque année dans les Territoires palestiniens le 17 avril.

« Et c’est notre droit car nous n’avons aucun autre moyen de libérer nos héros et c’est l’ennemi sioniste qui est responsable de cet état de fait ».

« Nous disons à nos prisonniers, rassurez-vous car la résistance palestinienne, avec en première ligne les brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas, NDLR), et ses hommes sont capables de vous libérer comme ils ont libéré vos frères » en 2011, quand Israël a accepté de libérer des centaines de détenus palestiniens en échange d’un soldat israélien.

« La résistance ne faiblira pas avant d’avoir entièrement vidé les prisons israéliennes de tous leurs prisonniers palestiniens », a de son côté promis Ahmed al-Moudalal, cadre du Jihad islamique.