Alain Finkielkraut, à l’occasion de ce séminaire à ce séminaire se souvient : « j’aimais beaucoup Colette Baer. Elle a su diriger les Nouveaux Cahiers avec une ouverture d’esprit et une exigence dont je lui étais d’autant plus reconnaissant que la vie recommençait à redevenir difficile pour les juifs. Je me souviens avec émotion de l’entretien que j’ai eu avec Lévinas, qu’elle a rendu possible au lendemain de la guerre du Liban et qu’elle a publié dans sa revue. C’était une femme intègre, cultivée et chaleureuse. Une grande figure de la communauté ».

Une figure discrète cependant, qui continuait d’écrire, depuis Jérusalem pour différents médias de la communauté juive et qui fut la première a publier les articles de personnes aujourd’hui reconnues. Il en va ainsi de Marc-Alain Ouaknin, de Denis Charbit, ou d’Alain Michel.

Le séminaire reviendra sur l’Ecole d’Orsay, où elle se forma, la revue qu’elle anima et la bibliothèque de l’Alliance israélite, où elle débuta, et qui se chargeait alors de récolter les livres spoliés sous l’impulsion d’Edmond Maurice Lévy.

Il se tiendra le dimanche 15 janvier à 15h à l’Alliance israélite universelle à Paris.