Les procureurs ont lancé une mis en examen contre un résident de 26 ans de Nazareth pour incitation au racisme et à la violence contre des Arabes sur une page Facebook qu’il a créée et gérée il y a deux ans.

La page était intitulée « Nazarenes on Facebook (Facebook seulement pour Juifs) » et a été utilisée pendant les périodes de novembre et décembre 2013 et de juin à juillet 2014, lorsque des tensions entre Juifs et Arabes étaient fortes à cause d’attaques terroristes et de la guerre de l’été avec Gaza en 2014.

Selon un site d’information israélien local, la photo de profil principale de la page Facebook controversée comportait le texte « Aujourd’hui tout le monde le sait : Kanaha avait raison », en référence au polticien israélien Meir Kahane qui proposait d’expulser les Arabes d’Israël.

La mise en examen, qui a été faite par le procureur du district du Nord et approuvée par le Procureur général, précisait que la page bénéficiait d’une large visibilité.

Meir Kahane (Crédit photo : Yossi Zamir/Flash90)

Meir Kahane (Crédit photo : Yossi Zamir/Flash90)

Dans un post de novembre 2013, après que le soldat Eden Attias, âgé de 18 ans et originaire de Nazareth Illit, ait été poignardé à mort dans un bus par un Palestinien de Jénin, l’accusé avait écrit : « C’est la situation maintenant… A partir de maintenant, chers Juifs, tout Arabe qui entre dans Nazareth Illit va être battu. Je vous appelle à casser tout ce qui leur appartient : la voiture, l’I-phone, les dents. Soyons forts… N’ayez pas peur ! Nous commencerons notre propre Intifada ».

Dans un autre post publié en juin 2014, plusieurs jours après que les trois jeunes aient été enlevés et tués par une cellule du Hamas en Cisjordanie, l’accusé a écrit : « Seuls les Arabes peuvent enlever ? Quel courage… Quel est le problème de faire une petite promenade et de prendre un Ahmed… Nous n’avons besoin de rien d’autre qu’un Taser si quelqu’un en a un, ou juste de le prendre et de le mettre dans une voiture ».

Quelques semaines après le post, Mohammed Abu Khdeir, un adolescent de Jérusalem Est a été enlevé, battu et brûlé vif par des Juifs cherchant à venger l’enlèvement et la mort des adolescents.

La maison de l'adolescent Mohammed Abu Khdeir (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)

La maison de l’adolescent Mohammed Abu Khdeir (Crédit : Elhanan Miller/Times of Israel)