Les procureurs du district central ont inculpé lundi un habitant de Cisjordanie qui aurait volé un camion en Israël avec l’intention de mener un attentat à la voiture-bélier contre des soldats israéliens. Ses plans ont été déjoués lorsque la police a pris en chasse le camion à travers la circulation jusqu’à le contraindre à s’arrêter.

Mohammed Safran, 40 ans, originaire de Ramallah, a été officiellement accusé d’avoir préparé un acte terroriste et un meurtre, d’avoir mis en danger des vies sur une voie publique, d’avoir volé un véhicule, d’être illégalement entré en Israël et d’avoir conduit sans permis et autres délits, a fait savoir le ministère de la Justice dans un communiqué.

Selon l’inculpation, Safran est entré en Israël avec l’intention de mener un attentat à la voiture-bélier pour tuer des soldats de l’armée israélienne sur la base d’un mobile nationaliste. Le plan, ont expliqué les procureurs, était d’attaquer les soldats alors qu’ils se tenaient aux abords d’une base dans la région centrale.

Le 19 octobre, Safran est entré en Israël et s’est rendu dans la ville de Holon, amenant avec lui une clé à molette, selon l’acte d’inculpation. Il a trouvé un camion, a forcé sa serrure et l’a volé. Le propriétaire du véhicule, qui a assisté au vol, a tenté d’intervenir mais Safran a foncé dans sa direction, le bousculant presque. Puis le voleur s’est enfui vers la base. Le propriétaire du camion, qui est plaignant dans le dossier, a alors contacté la police qui a pris le véhicule en chasse.

Au cours d’une course poursuite à grande vitesse le long d’une autoroute, Safran s’est faufilé dans la circulation et a foncé dans l’équipe qui le pourchassait et qui lui intimait l’ordre de s’arrêter. Le camion a brûlé un feu rouge et, en descendant la route, est entré en collision avec plusieurs véhicules avant de stopper. Safran a été finalement placé en état d’arrestation sur le boulevard Moshe Dayan à Rishon Lezion.

Les procureurs ont demandé à ce qu’il reste en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Les voitures, les camions et les camionnettes ont été souvent utilisés dans de nombreuses attaques terroristes menées contre des Israéliens ces dernières années, notamment lors d’un attentat survenu au mois de janvier durant lequel un habitant de Jérusalem-Est a projeté son camion dans un groupe de soldats israéliens, avant de reculer et de foncer encore sur eux, tuant quatre militaires et faisant des douzaines de blessés.

Au mois d’avril, un conducteur palestinien a jeté son véhicule contre des soldats à un arrêt de bus à proximité de l’implantation d’Ofra, causant la mort du sergent Elhai Teharlev, qui gardait le lieu.

Les véhicules ont également été une arme de choix lors de multiples attentats terroristes en Europe au cours de l’année dernière, ainsi que lors d’une attaque meurtrière survenue récemment à New York.