Un homme a été piétiné à mort et plus de 85 personnes ont été blessées lors de la procession funéraire d’un illustre rabbin ultra-orthodoxe, à Bnei Brak, dans la nuit de samedi à dimanche.

Quatre des blessés ont été hospitalisés dans un état grave suite à une bousculade à l’enterrement de Rabbi Shmuel Wosner, auquel assistaient des dizaines de milliers de fidèles. Wosner, personnalité influente des milieux ultra-orthodoxes, est décédé vendredi soir, lors de la fête de Pessah, à l’âge de 101 ans.

Pendant les funérailles, Mordechai Gerber, 27 ans, a été évacué par les ambulanciers paramédicaux à l’hôpital Ichilov dans un état grave, et a ensuite succombé à ses blessures. Trois autres personnes – dont deux adolescents – sont toujours hospitalisées dans un état grave, avec des blessures à la tête et au haut du corps.

Nati Rosner, médecin de Hatzalah, a déclaré au site ultra-orthodoxe Kikar HaShabbat que les funérailles étaient surpeuplées. La plupart des gens ont été gravement blessés vers le début de la procession, qui a débuté à la yeshiva « Hochmei Lublin », une institution fondée et dirigée par Wosner.

« Alors que le cercueil quittait la yeshiva, des dizaines de personnes sont tombées les unes sur les autres, juste sous nos yeux », a déclaré Rosner.

« Nous avons appelé les secours et commencé à assister les blessés. Nous avons traité trois blessés graves et un autre homme souffrant d’importantes blessures internes. Un médecin secouriste du Gush Dan, également blessé, a été soigné sur place », a-t-il affirmé.

Figure proéminente du judaïsme haredi, Wosner était un possek, ou décisionnaire de Loi juive, éminent. Considéré comme l’un des derniers membres d’une génération ayant fréquenté les yeshivot européennes avant l’Holocauste, Wosner est arrivé en Terre d’Israël sous le mandat britannique en 1939.

Son principal ouvrage est « Shevet Levi, » une série de réponses sur la Loi juive, axée, entre autres, sur la relation des haredim avec le monde moderne et les applications technologiques.

Largement considéré comme un conservateur, Wosner a publié des arrêts, entre autres, contre les tenues impudiques modernes des femmes, le smartphone et l’utilisation d’Internet.

Le Grand Rabbin ashkénaze d’Israël, David Lau, a fait l’éloge de Wosner dans un communiqué, le qualifiant de l’une des figures clés du judaïsme ultra-orthodoxe.

« Avec la perte de Rabbi Wosner, la nation d’Israël a perdu une des grandes autorités halakhiques de l’ère actuelle. Il était connu pour sa justice en tant que l’un des élèves les plus importants des grands sages de la Torah de Pologne », a déclaré Lau.

« Ses arrêts religieux et sa série de livres largement répandue ‘Shevet Levi’, [continueront] à influencer tous les domaines de la vie et sont le principal fondement de la Loi juive depuis des décennies», a-t-il dit.

« Son décès est une grande perte, et afflige le peuple d’Israël. Qui pourra le remplacer ? », a déclaré Lau.