Que feriez-vous si vous aviez trouvé un sac plein d’argent dans la rue, que vous saviez à qui il appartenait, mais surtout que vous saviez que vous pouvez le ramener sans inquiétude à la maison ?

Pendant que vous réfléchissez à cette importante question, qui définit le caractère, considérez ceci : ce test de la moralité individuelle est arrivé à un jeune citoyen israélien de la classe moyenne cette semaine, et figurez-vous qu’il l’a passé haut la main en rendant l’argent.

Le site de nouvelles 0404 a rapporté lundi que Yarden Ben Ezra, 24 ans, gérant d’une salle de spectacle à Kiryat Ata, près de Haïfa, a quitté son lieu de travail dimanche soir et rentrait chez lui quand il s’est arrêté à un feu de circulation devant un camion blindé de Brinks dans une zone industrielle déserte.

Quand le feu a changé, le camion a tourné à droite, et Ben Ezra vit que les portes arrière du camion se sont ouvertes, pour ensuite se refermer rapidement par les gardes postés à l’intérieur, mais trop tard, un sac était tombé sur la chaussée, et le personnel n’a rien vu.

Ben Ezra est sorti de son véhicule, a examiné le sac, constatant d’après l’étiquette collée dessus, qu’il contenait… plus de 400 000 shekels ! Comme s’il était « dans un film, » Ben Ezra saisit le sac, sauta dans sa voiture, pour rattraper le camion de Brinks déjà au loin.

Le jeune homme réussit enfin à rattraper le camion. L’un des hommes de Brinks a vérifié que toutes les opérations financières de l’entreprise étaient bien toujours dans le sac, confirmant qu’elles étaient « garanties à 100 %. »