Interviewé par Le Figaro, Joël Mergui explique qu’il s’agit de la réponse de la communauté juive française aux attentats de janvier.

« En mémoire aux victimes de l’attentat antisémite de l’Hyper Cacher, c’est un appel que nous avons lancé à toutes les communautés juives de France, aux pratiquants mais aussi à ceux qui n’ont pas l’habitude de se rendre à la synagogue », explique-t-il.

A l’origine de cette manifestation de solidarité de la communauté juive de France, un sms envoyé par Yohav Hattab, l’une des victimes de l’hyper Cacher, qui demandait à l’un de ses amis de faire chabbat aussi souvent que possible.

« Ce SMS m’a littéralement bouleversé », confie Joël Mergui. Alors cela m’a donné l’idée d’un ‘hyperchabbat’ communautaire, afin de réaliser le testament d’un jeune juif assassiné par l’antisémitisme. »

Malgré le sursaut national des Français face au terrorisme et à l’antisémitisme, le président du Consistoire témoigne de l’inquiétude de la population juive de France.

« La peur n’est malheureusement pas nouvelle dans l’histoire de la communauté, mais elle a atteint son paroxysme avec ces drames. 70 ans après la Shoah, on n’aurait jamais imaginé qu’on atteindrait une telle dimension.

Concernant l’alyah de masse qui touche les Juifs de France, Joel Mergui estime que 2014 constituera le pic des départs et ce en réponse « aux tueries de Toulouse perpétrées par Mohamed Merah en 2012 ».

Il reste néanmoins prudent sur les prévisions d’émigration vers Israël. « Rien ne permet encore de dire qu’autant de départs auront lieu cette année, mais il est certain que 2015 sera une année forte sur ce point-là. »