Dans des déclarations surprenantes – en arabe – mises en ligne à la suite des attentats terroristes meurtrières de Paris, un imam de Brooklyn appelle ses coreligionnaires musulmans à se débarrasser de l’idéologie extrémiste et haineuse à l’égard d’autres groupes religieux et à dénoncer les actes terroristes commis au nom de l’islam.

La vidéo, postée le 9 janvier et traduite en anglais par l’Institut de recherche médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) basé à Washington DC, montre le sermon de l’imam Tareq Youssef Al-Masri devant des fidèles de la mosquée Oulel-Albab de Brookly, à New York.

En réaction à l’attentat dans les bureaux Charlie Hebdo commis à Paris le 7 janvier, qui a fait 12 morts, Al-Masri exhorte les musulmans à combattre l’intolérance et la haine de l’Occident, engendrée par des idéologies extrémistes fondamentalistes « entièrement destructrices ».

« Admettons sans nous mentir à nous-mêmes, que nous, les musulmans, sommes des bombes à retardement. Quand je dis ‘nous les musulmans’, je ne parle pas de chaque musulman, mais des musulmans du secteur religieux qui sont des bombes à retardement », déclare Al-Masri.

« Quand il veut se repentir, la première chose que fait un pécheur est de fabriquer une bombe. Il la fait exploser et tue des gens. Admettons-le », déclare l’imam.

« Si vous avez un cancer, cela ne vous aidera pas si je vous dis que vous avez la grippe. Je dois vous dire clairement que vous avez un cancer. Tout vient de Dieu, mais cela ne doit pas nous empêcher d’étudier les causes sous-jacentes de ce cancer [parmi nous]. »

Al-Masri affirme que l’idéologie salafiste est en grande partie responsable de l’animosité qui s’est emparée du monde musulman au cours des dernières années. Il accuse des prédicateurs renégats de détourner le véritable message du Coran et de colporter une version extrême de l’islam, incompatible avec la culture occidentale.

« Qui a instillé tant de haine au sein de cette génération ? C’est l’idéologie [des prédicateurs salafistes] », pointe Al-Masri.

« La majorité d’entre nous, musulmans, haïssons les chrétiens – quand vous voyez combien de personnes s’opposent [à saluer les chrétiens], vous devez admettre qu’une haine profonde habite le cœur des musulmans. [Les religieux radicaux] sont coupables d’instiller cette haine. »

« Quand nous disons aux gens qu’il est interdit de souhaiter à un chrétien ‘Joyeux Noël’, cela ne jette-t-il pas les bases du terrorisme ? C’est ainsi que vous vous conditionnez à éprouver de la haine […] La vérité du Coran a été déformée par les érudits qui corrompent la jeunesse. »

Dans un message d’acceptation et de conciliation, Al-Masri exhorte les fidèles à faire une introspection et rejeter les messages de violence défendus par les religieux radicaux.

« Ces érudits considèrent que tout verset appelant à traiter les gens avec gentillesse a été abrogé. Tout ce qui reste en vigueur est ‘Tuez ! Massacrez !’ Est-ce la seule chose que Dieu nous dit ? […] Ils ont incité les musulmans à haïr tout le monde : les chrétiens, les juifs, les athées et tous les êtres humains.

« J’ai honte de la conduite méprisable et pourrie des musulmans […] Comment voulez-vous que d’autres personnes rejoignent l’islam alors que vous les détestez et les maudissez jour et nuit ? »