Une femme âgée de 36 ans et ses trois enfants de trois, six et dix ans sont morts au cours de l’incendie qui a ravagé leur logement du village d’Ein Nakuba, près de Jérusalem.

Selon les enquêteurs envoyés sur les lieux du drame, les flammes se seraient répandues dans la maison de Hanadi Jabar à partir d’un radiateur défectueux. La police a dans un premier temps soupçonné un incendie d’origine criminelle mais a finalement exclu cette hypothèse.

« C’est un événement difficile et choquant », a expliqué Israël Weingarten, l’un des premiers secouristes arrivés sur les lieux, membre des services d’urgence Magen David Adom (MDA).

« Lorsque nous sommes arrivés, nous avons vu une maison privée remplie de fumée. Les sapeurs-pompiers sont parvenus à extraire les quatre victimes, une femme et trois enfants. Ils étaient inconscients, ils ne respiraient plus, ils n’avaient plus de pouls, ils étaient recouverts de suie. »

« Nous leur avons prodigué des soins d’urgence et nous avons tenté de les réanimer, mais nous avons dû finalement prononcer leur décès. »

Vendredi, un couple a été grièvement blessé dans un incendie causé par une explosion de gaz dans un immeuble résidentiel du quartier Ramot de Jérusalem.

Une équipe de MDA a évacué les deux victimes et les a transportées à l’hôpital Hadassah Ein Kerem, où elles ont été prises en charge. Elles souffriraient de graves brûlures sur l’ensemble du corps, selon Ynet.