Pour la deuxième journée d’affilée, un incendie s’est déclaré sur une base militaire de Nahal Sorek, entre Jérusalem et Tel Aviv.

L’incendie d’aujourd’hui est moins important que celui d’hier et les équipes de pompiers qui travaillent sur la zone ont pris le contrôle des flammes et devraient mettre un terme rapidement au sinistre, selon un porte-parole du service de lutte contre les incendies.

Le porte-parole, Yoram Levy, a expliqué que son service étudie actuellement la possibilité que les deux brasiers d’hier et d’aujourd’hui aient été initiés par des incendiaires dans la mesure où ils sont apparus depuis plusieurs sources à peu près au même moment.

Il a noté toutefois que les enquêtes viennent tout juste de commencer et qu’aucune certitude n’est encore établie.

Quatre avions et 12 équipes de soldats du feu ont été nécessaires pour lutter contre les flammes aujourd’hui. Six avions et 18 équipes avaient été appelées hier pour venir à bout du feu.

Cette importante base militaire accueille le Centre de munitions de l’armée israélienne, qui stocke et s’occupe des armements militaires, des simples cartouches aux missiles avancés.

Les munitions ne semblent pas être menacées par l’incendie.