Les vétérans de l’unité 8200, l’unité d’élite de l’armée israélienne spécialisée dans le renseignement électronique, sont l’épine dorsale de l’industrie de la cyber-sécurité en Israël.

Dans le même temps, les soldats de TILT, une unité technologique d’enseignement interactif de l’armée israélienne, développe des jeux interactifs, des vidéos et des applications afin d’aider médecins et personnels médicaux d’urgence enrôlés dans l’armée israélienne, ainsi que les réservistes, à compléter ou à rafraîchir leurs connaissances médicales sur le terrain.

Et, dès la fin de leur service, ils disposeront des outils nécessaires pour devenir les entrepreneurs en applications mobiles de demain.

Si la cyber-sécurité conserve une place de choix dans le secteur de la haute technologie en Israël, le marché des applications mobiles a néanmoins explosé ces dernières années.

Parmi les plus grandes entreprises de haute technologie israéliennes de ces dernières années – notamment Waze et Viber – nombreuses ont été celles qui ont su développer des applications mobiles. Playtika, une start-up israélienne spécialisée dans le développement de jeux, domine l’univers des jeux sur Facebook.

Des dizaines d’autres applications mobiles, notamment Fiverr, GetTaxi, Rounds et eyeSight, sont nées en Israël.

« Israël est appelée la nation Start-Up, mais c’est aussi la nation start-app’ », a déclaré le lieutenant Eliran Peled, à la tête de l’unité TILT. « Je ne peux pas prédire l’avenir, mais je suppose que certains des soldats de cette unité vont se faire un nom dans l’univers des start-ups israéliennes ».

« Ce que nous faisons ici a de nombreuses applications concrètes pour les entraînements ou les formations à visée éducative, mais également pour le divertissement pur. Ces compétences vont certainement trouver dans l’avenir leur application dans un grand nombre de paramètres », a déclaré Peled.

TILT a été conçu par Peled à l’époque où il suivait une formation pour devenir médecin dans l’armée israélienne. « J’ai commencé à me pencher sur le matériel d’entraînement avant de le montrer à mon père, qui a également servi en tant que médecin pendant son service militaire. »

« Il m’a affirmé qu’il s’agissait plus ou moins du même matériel sur lequel il s’entraînait il y a 30 ans. En réalité, quand j’ai postulé au cours de médecine de l’armée, ils nous ont dit de ne pas utiliser Internet pour obtenir des informations. N’est-ce pas
ridicule ? »

« De toute évidence, il était temps de mettre à jour le système », a déclaré Peled. « Un écolier d’aujourd’hui apprendra bien plus en une seule journée qu’un enfant, né il y a 150 ans, n’apprenait en toute une vie. Nous recevons un nombre incalculable d’informations, pourtant, nos cerveaux n’ont pas accru leur capacité à absorber et à mémoriser des informations par rapport au passé ».

Ainsi TILT est né. « Chaque génération a ses méthodes d’apprentissage favorites », a déclaré Peled. « Si l’usage de manuels scolaires avec photos en couleur était autrefois la meilleure méthode d’enseignement, aujourd’hui, nous avons pris pour habitude de consulter Internet, d’utiliser des appareils mobiles et d’obtenir notre information rapidement et parfaitement. »

« Google et Wikipedia ont facilité cela, et nous avons décidé que nous avions besoin de faire usage de ces mêmes outils afin de mettre à jour les protocoles d’entraînement de l’armée israélienne ».

En une année et demie d’existence, TILT a conçu plus de 150 projets, dont des dizaines de vidéos et de jeux

En une année et demie d’existence, TILT a conçu plus de 150 projets, dont des dizaines de vidéos et de jeux.

L’unité planche en ce moment sur un nouveau site Web qui permettra aux médecins de se familiariser plus aisément avec les médicaments, les produits pharmaceutiques et traitements utilisés dans le domaine grâce à des vidéos d’une durée de 50 secondes.

TILT dispose même de sa propre chaîne YouTube et a mis en ligne des dizaines de vidéos sur des thèmes spécifiques. Y sont abordés la structure du corps, le fonctionnement du système digestif ou encore la question de l’obtention d’énergie par les cellules.

De véritables conférenciers, avec animations et graphiques à l’appui de leurs discours, interviennent sur ces vidéos. Les nouvelles recrues pourront également découvrir des vidéos présentant des techniques et des traitements.

Aucune des vidéos n’excède les 15 minutes, et la plupart dure entre cinq et dix minutes. Elles abordent rapidement mais avec efficacité les questions essentielles et permet aux Internautes d’acquérir de solides outils grâce à une méthode divertissante et mémorisable.

« Dans une salle de classe, ces conférences pourraient durer des heures, car beaucoup de temps serait perdu en tournant les pages des livres, avec la préparation des cartes et des mannequins qui servent de modèles, avec les tâches administratives, etc », explique Peled.

« Nos vidéos résument ce qu’ils ont besoin de savoir en une série de présentations simples et faciles à absorber, faites sur mesure pour des jeunes qui ont grandi avec YouTube ».

« Pour beaucoup, le matériel en soit est assez difficile à traiter, et se concentrer reste un défi. Nous présentons l’essence de ces enseignements en quelques minutes, en utilisant des animations affichant ce qui fait précisément l’objet de la discussion en cours, des graphiques colorés et graphiques 3D, des bandes dessinées, etc », raconte Peled.

« Les soldats peuvent les visionner à leur propre rythme à tout moment et se concentrer sur un concept à la fois. Les animations facilitent largement la compréhension de la matière. »

Une fois familiarisés avec le matériel, ils apprennent beaucoup plus rapidement et efficacement dans les laboratoires ou les sessions de formation sur le terrain, a-t-il ajouté.

Parmi les applications développées par les soldats de TILT, Seven-Boom, qui tire son nom d’un jeu d’équipe populaire pour enfants. Dans l’application, médecins et personnel paramédical doivent opérer une sélection parmi sept soldats blessés dans l’explosion d’une bombe activée par des terroristes.

Les victimes ont subi des blessures, classées de légères à graves, et les utilisateurs de l’application doivent leur attribuer le bon traitement dans un laps de temps compris entre 5 et 10 minutes.

En cas de succès, une ambulance arrive sur les lieux afin de transporter le soldat dans un hôpital pour y recevoir plus de soins. En cas d’échec, le soldat décède.

« Parfaitement à l’image de ce qui se produirait sur un champ de bataille, à l’exception du fait que l’exercice peut être fait de la maison, sur un smartphone ou une tablette », souligne Peled.

« De toute évidence, les soldats continueront d’effectuer de véritables exercices sur le champ de bataille, mais ces applications leur permettent de se préparer et de pratiquer de telle sorte qu’ils disposeront désormais d’une longueur d’avance au moment où ils effectueront un exercice de simulation en temps réel ou en cas d’urgence nationale, quand nous ne disposons pas du temps suffisant pour procéder à un exercice ».

Les soldats de l’unité TILT sont sélectionnés parmi les recrues régulières de l’armée israélienne, et ont tous suivi une formation dans les technologies vidéo, dans l’animation, les arts ou « une ouverture générale à l’utilisation des technologies », a déclaré Peled. « Nous avons besoin de personnes flexibles et qui comprennent les implications de la technologie. »

TILT s’est depuis fait un nom et Peled reçoit des centaines de demandes de recrutement. « Nous faisons passer des entretiens à 60 personnes par mois, mais j’ai de la place uniquement pour sept soldats. »

Les responsables militaires, qui ont pu apprécier les réalisations de TILT malgré le peu de ressources mises à leur disposition, prévoient de développer considérablement l’unité, assure Peled.

« Le scepticisme affiché au départ envers le projet n’a pas surpris Peled. « C’est une question de génération », a-t-il expliqué. « Il m’a fallu un certain temps pour convaincre les hauts gradés de l’armée de la viabilité de l’idée, car il ne l’a comprenait pas totalement. »

« Des guerres intestines inévitables surgissent quand une nouvelle idée émerge et que cette idée menace les habitudes et les personnes en charge de la pérennité de ces vieilles habitudes ».

Le commandement de l’armée a pris conscience que Peled et TILT représentaient une ressource précieuse. « Nous avons vendu à plusieurs unités l’idée de l’éducation expérientielle, basée sur la théorie du plaisir, à savoir amener les gens à réaliser des tâches complexes avec plus d’efficacité en les rendant plus ludiques », a déclaré Peled.

« Nous avons même publié un livre pour montrer à d’autres unités ou divisions ce qui pourrait être fait grâce à cette technologie et comment l’intégrer à leurs formations. »

Résultat : TILT devraient s’élargir et passer de ses huit membres actuels (y compris Peled) à 45 dans les prochains mois. Les nouvelles équipes plancheront sur la production de nouveaux matériaux.

« Travailler ici, c’est comme travailler dans un incubateur technologique », explique-t-il. « Nous travaillons tous ensemble dans la même pièce, chacun a son poste de travail et se voit attribuer la réalisation d’un aspect du projet sur lequel nous nous penchons tous. »

« L’atmosphère ici fait très ‘Rothschild’, comme les incubateurs technologiques de Tel Aviv », a déclaré Peled. « C’est ce qui nous différencie de 8200. Rien ici n’est top secret, voire même un peu secret. Mais de mon point de vue, ce que nous faisons ici est tout aussi important pour l’armée que ce que fait 8200 ».

Cliquez ci-dessous pour consulter une vidéo réalisée par TILT mettant en scène le protocole de l’armée israélienne pour faire face à une attaque imminente d’armes de destruction massive.