Le tribunal de première instance de Haïfa a condamné un Arabe israélien à cinq ans et dix mois de prison pour avoir rejoint le groupe terroriste État islamique (EI) en Irak l’année dernière.

En juin, le tribunal a reconnu que Wissam Zabidat, âgé de 42 ans et originaire de la ville de Sakhnin, au nord, était coupable de plusieurs chefs d’accusation, notamment d’appartenance à une organisation terroriste, d’appartenance à un groupe illégal, d’entraînement militaire illégal et de contact avec un agent étranger.

Cette sentence marque la punition la plus sévère infligée à un citoyen israélien pour avoir rejoint les rangs de l’organisation terroriste.

Wissam et sa femme se sont rendus en Irak avec leurs trois jeunes enfants et ont passé plus d’un an avec le groupe djihadiste avant de s’échapper et de rentrer en Israël, a indiqué le Shin Bet dans un communiqué en octobre dernier, lorsque le couple a été inculpé.

Pendant que Wissam combattait dans les rangs de l’EI à Mossoul, Sabrin Zabidat travaillait dans l’un des hôpitaux du groupe terroriste. Leurs trois enfants, âgés de trois, six et huit ans, étaient inscrits dans une école locale.

Le couple a été jugé séparément et, en mars, Sabrin Zabidat avait été condamnée à 50 mois de prison.