La justice israélienne a inculpé jeudi un septuagénaire de Tel-Aviv pour avoir tué sa femme qui l’empêchait de regarder tranquillement la finale de l’Open de tennis d’Australie.

Maurice Biniashvilli, 76 ans, a tué sa femme Malcha, d’abord à coups de planche à découper puis de marteau parce qu’elle n’arrêtait pas de lui parler et de le déranger alors qu’il suivait le match entre le Serbe Novak Djokovic et le Britannique Andy Murray le 31 janvier, indiquent les documents de la justice.

Le couple était marié depuis 1955, disent ces documents sans préciser l’âge de la victime.

« Il voulait qu’elle se taise, mais elle n’arrêtait pas de parler », disent les actes d’inculpation.

Maurice Biniashvilli s’est rendu dans la cuisine, « en est revenu avec une planche à découper, s’est approché de la défunte assise sur le canapé dans le séjour, a pris la planche à deux mains et a frappé la défunte à la tête », disent-ils.

Sa femme a réussi à lui prendre la planche des mains. « Décidé à la tuer, il est retourné dans la cuisine, a pris un marteau et l’a frappée à la tête à plusieurs reprises malgré ses cris », ajoutent les documents.

Des voisins et des passants qui ont entendu les hurlements se sont précipités dans l’appartement et ont appelé la police.

Malcha a succombé à ses blessures à l’hôpital le 3 février.