Un homme résidant à Beersheva a contacté la police samedi en indiquant qu’il avait pris dans sa voiture les trois adolescents enlevés – Naftali Frenkel, Gilad Shaar et Eyal Yifrach – dans la région de Hébron, où ils ont été vus pour la dernière fois jeudi soir.

Les trois faisaient de l’auto-stop quand l’homme faisait un signe de la main pour dire qu’il tournait à gauche, a-t-il expliqué à la police.

Ils ont indiqué qu’ils allaient dans la même direction et ont sauté dans la voiture.

L’homme a dit qu’il leur avait demandé s’ils n’avaient pas peur de faire de l’auto-stop en Cisjordanie pendant la nuit, mais a reçu une réponse évasive, selon la Dixième chaîne.

L’homme non identifié a dit qu’il n’avait pas réalisé qu’il s’agissait des trois garçons disparus jusqu’au moment où il a vu leurs photos circuler sur Facebook samedi.

Les étudiants de la yeshiva de Cisjordanie ont été repérés pour la dernière fois en train de faire de l’auto-stop dans les environs de Hébron, jeudi soir. Personne n’a rien vu ni entendu parler d’eux depuis.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a confirmé samedi soir que les trois ont été enlevés par une organisation terroriste, et a dit qu’il tient l’Autorité palestinienne pour responsable.

Les forces de sécurité israéliennes ont mené une chasse à l’homme la nuit de vendredi et de samedi dans le cadre d’une enquête en cours sur l’enlèvement.

Netanyahu a convoqué une réunion de sécurité samedi soir, au siège du ministère de la Défense à Tel Aviv pour discuter de la recherche pour les trois adolescents.

En outre, M. Netanyahu a affirmé avoir ordonné à l’armée et aux services de sécurité « d’utiliser tous les moyens pour retrouver ceux qui ont été enlevés » et « d’empêcher qu’ils soient transférés vers la bande Gaza ou ailleurs ».

Il a réuni son cabinet de sécurité, qui comprend les ministres les plus importants, selon la radio publique.

Sur le terrain, un responsable militaire a indiqué que « de très substantiels renforts » — 2 000 hommes, selon les médias–, notamment des unités des forces spéciales et une brigade de parachutistes, ont été déployés autour de Hébron, où se concentrent les recherches.

« Plusieurs dizaines » de Palestiniens ont été arrêtés, a-t-il précisé.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon s’est rendu à Hébron pour superviser les recherches. « Tant que nous ne disposerons pas d’informations contraires, nous partons de l’hypothèse de travail que les trois adolescents sont en vie », a-t-il affirmé.

« Les enlèvements en tant que tels ne sont pas nouveaux. Nous avons réussi l’an dernier à faire échouer une trentaine de tentatives (d’enlèvement) et 14 depuis le début de l’année. Mais pour ce dernier cas, nous ne sommes pas parvenus à y faire échec », a admis le ministre de la Défense.

Le haut gradé a pour sa part assuré que la « coordination » fonctionnait entre les services de sécurité israéliens et ceux de l’Autorité palestinienne.