Un citoyen israélien qui a été incarcéré en Egypte au cours des deux dernières années a été libéré de prison et rapatrié samedi.

Andre Pshenichnikov avait été arrêté dans la péninsule du Sinaï en janvier 2013 après avoir traversé l’Egypte sans avoir été identifié. Un mois plus tard, il avait été condamné par un tribunal de la ville de Nuweiba à deux ans de prison.

À l’époque, des fonctionnaires anonymes de la sécurité égyptienne avaient affirmé que Pshenichnikov avait été arrêtés après avoir filmé des installations de sécurité dans le Sinaï et demandé des informations à des conducteurs locaux.

Les responsables de la sécurité, qui avaient parlé sous couvert d’anonymat conformément à la réglementation, avaient déclaré que l’homme tentait d’atteindre la bande de Gaza par le Sinaï.

Les amis et la famille de Pshenichnikov ont affirmé que le ministère des Affaires étrangères n’avait pas assez fait pression sur l’Egypte pour sa libération, mais le ministère des Affaires étrangères a rejeté ces réclamations et fait savoir qu’il a demandé à plusieurs reprises au Caire la libération du ressortissant israélien.

Pshenichnikov, qui a immigré en Israël avec sa famille du Tadjikistan il y a 13 ans, a fait sensation en 2012 quand il a déclaré qu’il voulait renoncer à sa citoyenneté israélienne et adopter la nationalité palestinienne.

« Je déteste le sionisme, » avait-il déclaré à l’Associated Press en juin 2012. « Je veux faire partie de la résistance palestinienne. »

Pshenichnikov, qui a servi dans l’armée israélienne pendant trois ans, a commencé à s’interroger sur les relations d’Israël avec les Palestiniens au cours de son service militaire.

Il a déménagé pour le camp de réfugiés de Deheishe près de la ville de Bethléem en Cisjordanie et a travaillé comme serveur dans un hôtel de Bethléem et en tant que travailleur de construction dans un camp de réfugiés.