Une cour israélienne a inculpé lundi un résident de Modiin pour incitation [à la violence] pour des commentaires anti-arabes et anti-gauche qu’il avait postés sur le réseau social.

Eliav Eliyahu Mualem, 27 ans, a été accusé d’appeler à la mort des arabes et des libéraux en juin et juillet 2014.

« Mort à tous les arabes… Unité des juifs ! » a posté Mualem sur Facebook en juillet 2014.

A ce moment, un groupe de trois Israéliens avaient enlevé un adolescent palestinien, Muhammed Abu Khdeir, et l’avait brûlé vivant dans les forêts proches de Jérusalem. Le trio, dont tous les membres ont été inculpés pour meurtre, a affirmé que l’attaque était une revanche pour l’assassinat de trois adolescents israéliens par un groupe de terroristes palestiniens le mois précédent.

« Dépêchons-nous et tuons le prochain arabe. Il est très bien que la victime du meurtre ait aussi 16 ans. Nous espérons que le prochain arabe qui sera tué sera encore plus jeune », avait posté Mualem sur Facebook.

Il avait également appelé à la mort de Hanin Zoabi, une députée arabe de la Knesset. « Mort à Hanin Zoabi… Les gars, avec tout mon respect, enlevez-la et déposez là dans ma maison… Je prendrais soin d’elle » avait-il écrit.

Mais la haine de Mualem s’étend plus loin que les Palestiniens et les arabes. « Mort aux [gens de] gauche avant les arabes ! » avait-t-il également écrit.

Le résident de Modiin a également été accusé de harceler une étudiante arabe de l’université Bar Iman, où il étudiait aussi. Selon l’inculpation, Mualem a envoyé de multiples messages à la femme arabe après qu’elle lui a demandé d’arrêter et même prévenu qu’elle allait signaler son comportement.

La cour des magistrats de Ramle a inculpé Mualem pour de multiples charges d’incitation à la violence et au racisme, ainsi que pour harcèlement.