Youssef al-Bahtini, un Palestinien de 12 ans qui met son corps dans des postures invraisemblables, pourrait réaliser son rêve d’entrer dans le livre Guinness des records dans les prochaines semaines.

Mais pour cela, la Jordanie et Israël doivent accepter de donner au jeune contorsionniste de Gaza les permis de voyager qui lui permettront de participer à un test organisé par Guinness dans son bureau de Jordanie.

La bande de Gaza, une étroite enclave peuplée de deux millions d’habitants, est soumise à un blocus israélien depuis une décennie alors que l’Egypte maintient son point de passage avec ce territoire fermé en quasi-permanence.

En utilisant des vidéos YouTube et avec l’aide de sa famille, Youssef al-Bahtini a appris l’art de la contorsion.

Yousef al-Bahtini, Gazaoui de 12 ans, pourrait battre un record du monde de contorsion, le 20 septembre 2017. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Yousef al-Bahtini, Gazaoui de 12 ans, pourrait battre un record du monde de contorsion, le 20 septembre 2017. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

« Mon talent a été découvert par mon frère, et moi je l’ai développé », a-t-il expliqué à l’AFP.

Appelé « le rouleau », le mouvement qu’il va présenter consiste à faire une galipette mais, plutôt que de rouler sur le dos, le garçon roule sur le ventre, les jambes complètement ramenées en arrière vers la tête.

Le record actuel, détenu depuis 2013 par la Britannique Leilani Franco, est de 20 mètres en 17 secondes.

La famille de Youssef al-Bahtini assure qu’il a fait les 20 mètres en 14 secondes, et le garçon a été accepté pour un test en Jordanie, Guinness n’ayant pas de bureau dans la bande de Gaza.

Yousef al-Bahtini, Gazaoui de 12 ans, pourrait battre un record du monde de contorsion, le 20 septembre 2017. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Yousef al-Bahtini, Gazaoui de 12 ans, pourrait battre un record du monde de contorsion, le 20 septembre 2017. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Elle dit cependant attendre un permis jordanien et israélien pour pouvoir se rendre là-bas.

Le frère de Youssef, Mohammed, qui est également son entraîneur, a déclaré à l’AFP que la famille voulait faire entrer son nom dans le livre des records afin de faire « résonner haut et fort le nom de la Palestine ».

S’il réussit, Youssef al-Bahtini sera le deuxième contorsionniste originaire de Gaza à entrer dans le livre de Guinness en un an.

En février, Mohammad al-Cheikh, âgé de 13 ans, avait battu le record du nombre de tours autour du corps en une minute.