L’international espagnol Alvaro Morata a demandé aux supporters du club de football anglais de Chelsea qui ont entonné la semaine dernière à Leicester un chant en son honneur contenant un passage antisémite, de cesser de le faire, selon une interview publiée samedi par le Daily Mail.

« Soyons clairs. Je suis contre toute forme de chants qui puisse offenser les gens sur une base religieuse ou raciale. Nous devons faire en sorte que ce chant cesse », a déclaré le buteur espagnol au quotidien, pour sa première interview dans la presse britannique depuis son arrivée cet été au club londonien en provenance du Real Madrid, pour plus de 92 millions d’euros.

« Il y a plein de façons d’exprimer sa joie et de supporter son équipe ou ses joueurs préférés », explique-t-il.

Samedi dernier, au King Power Stadium de Leicester en championnat, des supporters ont entonné une chanson en l’honneur de Morata pour se moquer du rival Tottenham, traditionnellement supporté par la communauté juive du nord de Londres.

Dans ce chant, les supporteurs ont utilisé le mot insultant de « yid », qui rime avec Madrid.

Tottenham est souvent considéré par les supporters des autres clubs anglais comme un « club juif », une identité que les fans des « Spurs » ont embrassée pour tourner les insultes antisémites en ridicule en se désignant eux-mêmes comme la « Yid Army ».

Le 11 septembre, le club de Chelsea s’est dit prêt à prendre « les mesures les plus fermes » à l’encontre de ses supporters ayant entonné des chants antisémites à Leicester.