Un journal en ligne juif sud-africain a présenté vendredi ses excuses à Desmond Tutu, après avoir comparé l’archevêque, prix Nobel de la paix, à Hitler dans un précédent article.

Le South African Jewish Report (SAJR) a retiré l’article posté sur son site jeudi, précisant: « Le journal s’excuse inconditionnellement auprès de l’archevêque ».

L’article incriminé était un papier d’opinion écrit par un Juif sud-africain, Leon Reich, président de la branche sud-africaine du Likud, le parti du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui établissait une comparaison entre Tutu d’une part, Hitler et Staline d’autre part. « Des destructeurs autoproclamés du peuple juif apparaissent constamment à chaque nouvelle génération », écrivait Reich, « le dernier nain autoproclamé de l’Histoire est l’archevêque Desmond Tutu ».

Il faisait référence à une récente manifestation pro-palestinienne au Cap, pendant la guerre de Gaza en août, à laquelle Desmond Tutu avait apporté son soutien.

Tutu, considéré comme la dernière conscience morale de son pays, après la disparition de Nelson Mandela, a souvent pris des positions sans ambiguïté à propos du conflit israélo-palestinien, s’attirant de vives critiques de la droite religieuse israélienne.

« Tout comme il était devenu plus important pour Hitler de tuer des Juifs que de protéger son pays, durant les derniers jours de la guerre, il est plus important pour Tutu de tuer des Juifs plutôt que de protéger ses frères chrétiens », poursuivait Reich.

Interrogé par l’AFP, l’auteur de l’article a regretté que le journal ait décidé de le retirer de son site. « L’Afrique du Sud est un pays libre (…) vous avez le droit de donner votre opinion », a-t-il dit.