Le journaliste suédois qui a traversé Malmö coiffé d’une kippa pour tester les comportements envers les Juifs, a été frappé et insulté par des passants avant de fuir par crainte de violences plus graves.

Sveriges Television a diffusé mercredi des images secrètement enregistrées de la promenade de Petter Ljunggren à travers Malmö. Il a enregistré certains des incidents qui se sont produits en l’espace de quelques heures.

Dans une scène, Ljunggren – qui, en plus d’être coiffé d’une kippa portait aussi un pendentif en étoile de David – a été filmé assis à un café dans le centre de Malmö lisant un journal, lorsque plusieurs passants lui ont lancé des insultes antisémites.

Ailleurs, une personne lui a frappé le bras, a raconté le journaliste à la caméra, même si cela n’a pas été filmé.

Un des agresseurs de Ljunggren l’ont qualifié de « diable juif », de « merde juive » et un autre lui a dit de « partir ».

Une personne sur un scooter a approché Ljunggren pour l’avertir de partir pour sa propre sécurité.

Dans le quartier Rosengard fortement islamisé, Ljunggren a été entouré d’une douzaine d’hommes qui criaient des slogans antisémites, tandis que des œufs ont été lancés dans sa direction depuis des fenêtres au-dessus de lui. Il a ensuite fui la zone.

L’expérience faisait partie d’un documentaire de 58 minutes intitulé « haine juive à Malmö ».

Cette promenade répétait une expérience similaire en 2013 du journaliste Patrick Riley. Riley avait indiqué qu’il n’avait reçu que des regards étranges et attiré des rires de passants alors qu’il marchait en kippa.

Des dizaines d’incidents antisémites sont enregistrés chaque année à Malmö, une ville où des immigrants du Moyen-Orient de première et deuxième générations représentent un tiers d’une population d’environ 300 000 âmes.

Plusieurs centaines de Juifs y vivent.

Fred Kahn, leader de la communauté juive locale, a déclaré au JTA que la plupart des incidents sont perpétrés par des musulmans ou des Arabes.

Hanna Thome, conseillère municipale pour la culture et l’antidiscrimination, a déclaré au quotidien Expressen être choquée par les événements filmés par Ljunggren.

« Il y a encore beaucoup à faire, et la municipalité et la police ont une grande responsabilité. Mais je tiens également à souligner qu’il y a une grande solidarité dans la ville », dit-elle en référence à plusieurs
« marches en kippa », où des Juifs et non-Juifs ont défilé dans les rue de Malmö, en portant le couvre-chef juif traditionnel en signe de protestation contre l’antisémitisme.