Un Français a porté plainte suite à une agression à l’extérieur de sa synagogue, en banlieue parisienne. Les auteurs de cette attaque seraient des jeunes d’origine maghrébine.

La victime, Salomon Z., 53 ans, a rapporté cet incident au Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA). Il a indiqué qu’il a été attaqué alors qu’il sortait de la synagogue de Saint-Ouen, dans le 93, à la fin de l’office du matin de Shabat.

Un homme, ressemblant à un Arabe, qui selon la victime aurait dans les environs de 25 ans, l’a suivi dans une allée, a crié « sale Juif », et l’a frappé au visage, selon le rapport du BNVCA. Deux autres hommes, que la victime a aussi décrite comme étant des Maghrébins, se sont joints à l’agresseur et l’ont aussi frappé.

Mis à terre, la victime, Salomon Z., indique qu’alors qu’il était au sol en train de se débattre, il a aperçu un couteau et a entendu les agresseurs crier qu’ils allaient le poignarder. Les agresseurs se sont enfuis lorsque des passants ont commencé à s’approcher.

Souffrant de blessures légères au visage, la victime « choquée et traumatisée est rentrée chez lui », écrit la BNVCA. Salomon Z. a porté plainte auprès de la police le lendemain.

Même « si les sites de la communauté juive, synagogues et écoles sont surveillés par des policiers et des soldats, les Juifs restent des cibles vulnérables dans la rue, comme dans les commerces », écrit la BNCVA dans leur communiqué relatif à l’incident.

Près de 851 actes antisémites ont été enregistrés en 2014 – ce qui est plus du double enregistré l’année précédente où le nombre d’agression s’élevait à 423.