Un législateur américain provocateur a accepté un don d’un partisan nazi
Rechercher

Un législateur américain provocateur a accepté un don d’un partisan nazi

Selon l'ADL (anti-Defamation League), l'homme serait "l'un des propagandistes antisémites les plus influents"

Des objets de l'époque nazie, de la collection de Darrell English, du Massachusetts, en 2015. (Crédit : Elan Kawesch/The Times of Israel)
Des objets de l'époque nazie, de la collection de Darrell English, du Massachusetts, en 2015. (Crédit : Elan Kawesch/The Times of Israel)

Le juge Roy Moore, législateur républicain d’extrême-droite, aurait accepté un don d’un suprémaciste blanc, partisan nazi et négationniste connu de l’Holocauste.

Selon un article paru mercredi dans le Huffington Post, Moore a reçu en 2005 un don de 1 000 dollars de la fondation de défense du premier amendement, une organisation à but non lucratif fondée par Willis Carto, homme qualifié par l’ADL (anti-Defamation League) comme « l’un des propagandistes antisémites les plus influents ».

Todd Blodgett, qui a été chargé d’une mission d’espionnage sur Carto pour le FBI de 2000 à 2002, a dit au site internet que l’idéologie dominant la Fondation était « totalement nazie, et remarquez bien que je n’ai pas dit néo-nazie ».

L’article a fait savoir que la contribution offerte à Moore a été découverte à travers des registres fiscaux publics, et qu’il ne semblait pas qu’elle ait été rendue.

Carto, qui est mort à l’âge de 89 ans en 2015, avait fondé le Liberty Lobby, un groupe suprémaciste blanc, et l’Institut de révision historique, un groupe de promotion du déni de l’Holocauste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...