Les vandales ont cassé une vitre et ont barbouillé des messages antisémitiques sur le seul magasin casher de Copenhague, a déclaré la police jeudi, moins de deux mois après qu’un homme ait été tué devant une synagogue d’une ville danoise.

La police a découvert les dégâts sur le magasin lors d’une patrouille tôt jeudi matin.

Ils ont déclaré qu’une vitrine avait été cassée et le mot “Jødesvin”, que l’on peut traduire par « cochon juif » était écrit sur un mur, selon TheLocal, citant des informations danoises.

L’incident est survenu au milieu de préoccupations d’un antisémitisme croissant en Europe.

Des officiels ont souligné la montée inquiétante des attaques contre les Juifs sur le continent au cours des derniers mois, y compris une attaque sur un magasin cacher à Paris en janvier qui a tué quatre personnes.

« Toute forme de vandalisme est sérieuse, mais il est évident que lorsque cela concerne ce type de lieu particulier, il y aura une attention toute particulière », a déclaré l’enquêteur de police Kenneth Jensen au groupe de presse Berlingske, selon le TheLocal.

Le 14 février, un garde non armé Dan Uzan a été tué par un islamiste armé alors qu’il était en station devant une synagogue célébrant une bar mitzvah.

Le tireur a aussi tué un militant de la liberté d’expression dans une autre fusillade plus tôt dans la nuit.

Les autorités au Danemark et d’ailleurs ont promis d’augmenter la protection de sites juifs dans le sillage des attaques.

L’attaque est survenue alors que le Danemark commémorait le 75ème anniversaire de l’invasion nazi du pays, le 9 avril 1940.