Un magazine, intitulé « Il mio Papa » (« Mon pape ») et présenté comme le « premier hebdomadaire au monde sur le pape François », a été lancé mercredi par le groupe de presse italien Mondadori.

Comprenant une soixantaine de pages, avec une présentation très proche de celle d’un magazine people, il se compose du récit de la semaine du souverain pontife et de plusieurs albums photos retraçant les moments de son pontificat.

Vendu au prix de lancement de 50 centimes, tiré à 500 000 exemplaires, il est édité par ce groupe détenu en majorité par Silvio Berlusconi.

Dans une interview accordée au quotidien italien Il Corriere della Sera, François a jugé mercredi « offensant » d’être décrit comme un « superman » et affirmé qu’une « certaine mythologie du pape ne lui plaisait pas ».

Une « papamania » s’est développée dans les médias et l’édition autour du premier pape argentin de l’Histoire, qui fêtera le 13 mars une année de pontificat.

Ses tweets en neuf langues ont plus de 12 millions de « followers » et sont très souvent retweetés: ils auraient ainsi plus de lecteurs que ceux du président américain Barack Obama.