Dans ce qui a été décrit comme un acte de défi contre le groupe djihadiste, un couple égyptien s’est marié lors d’une cérémonie dont le thème etait l’Etat islamique, avec des invités enfilant des masques de bourreau, les hymnes de propagande du groupe, et pour couronner le tout – une cage pour la mariée et le marié, semblable à celle dans laquelle un pilote jordanien a été brûlé vif.

Dans une vidéo de l’événement, on voit plusieurs dizaines de personnes agiter des poignards, leurs visages couverts de masques des bourreaux de l’État islamique.

Un des invités s’approche alors de la mariée étonnée et du marié souriant pour les conduire vers la cage. Une fois enfermé dedans, le couple – maintenant équipés eux-mêmes de poignards – se mettent à danser maladroitement.

Selon The Guardian, le marié – Ahmed Shehata – est à l’origine de l’étrange thème du mariage, il avait prévenu à l’avance sa fiancée Shaimaa Deif qu’il préparait une surprise pour la réception.

« Je savais qu’il y aurait une surprise, a-t-elle dit dire plus tard. Mais je n’avais jamais imaginé que la surprise serait comme ça. »

Deif a raconté qu’à sa demande elle avait donné à son fiancé, avant le mariage, du tissu noir qui a été transformé en masques.

« Je pensais que cela allait être quelque chose de romantique. »

Les invités n’ont pas été informés à l’avance de la parodie djihadiste, et certains ont brièvement paniqué quand les hommes masqués ont fait irruption dans la salle, croyant que c’était réel – y compris le père de la mariée, qui s’est précipité aux côtés de sa fille.

Le couple a affirmé que le thème de mariage était un spectacle de défi contre l’État islamique.

« Nous ne dansons pas sur le sang d’autrui. Nous montrons que nous n’avons pas peur, et que les Egyptiens répondent à toute crise par le rire et la dérision », a déclaré Shehata.

« La cage avec laquelle vous nous effrayez, nous dansons à l’intérieur », a ajouté Deif.

La vidéo a été mise en ligne il y a quelques jours, mais on ne sait pas précisément quand le mariage a eu lieu.

La vidéo du mariage, qui est depuis devenue virale en Egypte, a été rendue publique quelques semaines après la décapitation de 21 chrétiens coptes égyptiens en Libye par des djihadistes liés à l’Etat islamique – ce qui a compté dans la décision du marié.

Capture d’écran des chrétiens coptes décapités par l'EI (Crédit : YouTube)

Capture d’écran des chrétiens coptes décapités par l’EI (Crédit : YouTube)

 » Nous avons tenu compte des personnes qui connaissaient les victimes. Mais il fallait délivrer ce message maintenant », a-t-il expliqué.

« Quoi qu’il arrive , vous n’allez pas nous faire peur. C’est nous allons vous faire peur, parce que notre joie, notre bonheur et nos mariages continueront quoi que vous fassiez. »