Hier soir, Cameron Diaz a épousé Benji Madden, le guitariste du groupe de punk rock populaire Good Charlotte, à son domicile de Beverly Hills.

Curieusement, le couple a souhaité une cérémonie juive, alors qu’aucun des deux ne semble juifs. Le père de Diaz était cubain, et sa mère d’ascendance anglaise et allemande. Madden, qui a créé Good Charlotte avec son frère jumeau Joel, est né de Robin Madden et Roger Combs. Et rien ne permet de penser qu’elle est juive.

Tandis que quelques stars comme Gwyneth Paltrow et Madonna se sont converties au judaïsme ou ont manifesté leur intérêt pour la Kabbale, Diaz et Madden ne semblent pas en faire partie.

Alors, pourquoi un mariage juif ? US Weekly a rapporté que la cérémonie s’est conclue par un verre brisé, des « Mazel Tov » enthousiastes, et même un rituel traditionnel du Yichud, au cours duquel les nouveaux mariés sont restés seuls dans une chambre privée après avoir prononcé leurs vœux.

Un indice pourrait se trouver dans le deuxième prénom de Madden, qui, selon sa page Wikipedia, est Levi. Peut-être les tabloïds ont-ils omis une conversion ou un autre fait ?

L’autre phénomène possible est que le mariage juif est devenu une pratique culturelle chic. Rachel Shukert déclare dans Tablet : « Pour la première fois dans l’histoire américaine, la judéité – et pas seulement le côté bagel – est source d’inspiration. Un seder s’est tenu à la Maison Blanche et des rabbins ont prononcé des invocations à des conventions des deux grands partis politiques… Ralph Lauren a construit un empire éveillant l’anxiété de nous tous, WASP ; maintenant les WASP veulent être juifs. »

La vérité cachée derrière le mariage Diaz-Madden est peut-être plus simple : tenir un mariage juif – même si le couple n’est pas juif – pourrait bien être la prochaine tendance à Hollywood.