Un médecin israélien avait quitté le pays en mai pour rejoindre les terroristes de l’Etat islamique en Syrie, a fait savoir un hôpital israélien où il a travaillé brièvement dimanche dans un communiqué.

Othman Abdelkayan devait effectuer un programme au centre médical Soroka de Beer Sheva à partir de mai, mais a disparu, apparemment pour la Syrie, d’après l’hôpital Barzilaï d’Ashkelon.

« Les agents de sécurité nous ont contactés et nous ont interrogés à son sujet, puis nous avons découvert qu’il avait rejoint l’Etat islamique » a déclaré l’hôpital dans un communiqué, selon plusieurs rapports des médias israéliens.

Abdelkayan a étudié la médecine en Jordanie, et après avoir passé les examens de certification, il a obtenu une licence temporaire en Israël, selon l’hôpital Barzilaï. Il avait commencé un stage à Barzilaï au mois de février.

La famille d’Abdelkayan, dans la ville bédouine de Hura dans le Néguev, a fait savoir qu’il avait été tué lors de combats en Syrie, selon plusieurs rapports de médias israéliens.

Le Shin Bet a arrêté le frère d’Abdelkayan après qu’il l’ait aidé, lui et une autre personne, à sortir par la Turquie pour rejoindre l’État islamique en Syrie, a rapporté la Dixième chaîne, citant des sources de sécurité.

Le service interne de sécurité du Shin Bet et la police estiment que plus de 30 Arabes israéliens auraient rejoint l’Etat Islamique.

La semaine dernière, la police a confirmé que trois Arabes israéliens avaient rejoint l’organisation djihadiste, qui a déjà pris le contrôle de larges pans de l’Irak et de la Syrie.