Le projet de loi israélien qui interdirait la libération des prisonniers palestiniens condamnés à la prison à vie est un obstacle à un accord de paix, a déclaré le ministre AP des Affaires des prisonniers Issa Karake dimanche.

S’adressant aux médias palestiniens, Karake a déclaré que le projet de loi, approuvé dimanche par un comité ministériel, porte un coup à un éventuel accord entre Israël et l’Autorité palestinienne.

Qualifiant les dirigeants israéliens d’irréfléchis et de
« gangsters et colons », il a affirmé qu’une telle loi n’aiderait pas le gouvernement israélien, car il n’y aurait pas d’accord avec l’AP sans libération des prisonniers.

Selon Kol Israël, l’adjoint de Karake a ajouté que le projet de loi a détruit les rêves de ceux qui croient à la paix.

L’officiel du Fatah Mohammed Al-Madani a déclaré que le projet de loi était le dernier clou enfoncé dans le cercueil des négociations de paix qui ont dépéri le mois dernier.

Selon lui, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a retiré le masque de la paix de son visage.